Mon avancée

Dans mes coulisses de 2018

Vous l’aurez remarqué, je n’ai guère publié de bilan le 31 décembre 2018. Il se trouve que cette fois-ci,  j’en ai décidé autrement. Bah oui, pourquoi devrions-nous faire « comme tout le monde » parce que « c’est comme ça » ? Eh bien non, cette fois-ci, j’avais envie de le faire en janvier, histoire de briser les codes. Pourquoi ? Ben parce que je suis « moi » et personne d’autre. Nan mais oh ! Alors voilà, je vous invite à me suivre dans mes coulisses de 2018.

Ô tristesse

Cette année-là fut plus axée sur le recul et la réflexion. Je m’étais un peu effacée un certain temps. Mon année 2018 a commencé comme celle de 2017 s’est terminée, c’est-à-dire avec des nouvelles dont on se passerait bien, à savoir, la perte de proches. Donc si je réfléchis, en même pas 2 mois, j’ai eu droit à trois mauvaises nouvelles. Autant vous dire, que le moral était un peu à « z ». Quelques mois plus tard, début juin, pouf ! Une nouvelle disparition. Celle-ci fut pour le coup brutale. Autant vous dire, qu’à partir de ce moment-là, ce fut un grand chamboulement. Forcément, le moral en a pris un coup. Les mois qui suivirent ne furent pas des plus simples, cependant, le fil de la vie continue.

J’ai fait un rêve

Nan, ce n’est pas une blague. Hihi ! Au mois de février, un rêve m’a interloqué. J’étais alors au Mexique. La fin du séjour approchait, et un matin, je me réveillais en sursaut….

C’était le dernier jour. Forcément, je me vois en train de terminer les bagages. Puis, c’est les derniers instants à profiter des vacances et enfin direction l’aéroport. Vous imaginez également tout le trajet retour. Soudain, le trou noir. Je me retrouve chez moi, sauf que ce n’est pas ma maison. Se tiennent devant moi des rangées d’étagères avec toutes sortes d’objets et quelques personnes qui allaient et venaient que je ne connaissais absolument pas. À cet instant, je ne le percute pas. Je voulais défaire mes bagages pour évidemment laver mon linge, etc. J’ai eu comme un vent de panique ! Mes bagages n’étaient pas là ! J’ai cherché, cherché, cherché encore. En vain. C’est là qu’un visage familier me dit alors « Tu n’en as plus besoin ».

Intriguant n’est-ce pas ? Rassurez-vous le retour s’est très bien passé et j’avais toutes mes affaires. Seulement, qu’est-ce que cela m’a travaillé ! Jusqu’au jour où bim !

Mon recueil de poésie vit le jour

Eh oui ! Il y a toute une histoire derrière tout ça. Parce qu’à cette période-là, une entrepreneure de coeur venait à lancer un défi de 30 jours pour se fixer un objectif et se poser chaque jour des intentions. Autant vous dire qu’à ce moment-là, je n’étais absolument pas motivée. Et puis, j’ai réfléchi. Je venais récemment de partager deux de mes poèmes qui à l’époque avaient été publiés. J’ai eu des retours plutôt sympathiques. Cela m’a rappelé ce fameux rêve…

C’est alors, que j’ai pris une grande décision. Et si je sortais mon cher cahier enfoui au fin fond du tréfonds ? C’est ainsi qu’en quinze jours je réalisais ce fameux recueil et dans la foulée je le publiais au format ebook. Quelques mois plus tard, je le faisais paraître également sous format papier. Je venais de me délester d’une partie de mon passé. Ouaip, je me suis sentie légère et un peu fière quand même car je venais enfin de sauter le pas.

Les signes

Qu’est-ce que tu nous racontes là Sonia ? Allez-y, moquez-vous ! Je m’en tape royalement ! Héhé ! En effet, 2018 a été une avalanche de messages cachés. Faites gaffe, je les vois vos sourires en coin. Si si ! Il y a déjà ce chiffre ou cette suite de chiffres qui m’a suivi tout au long. Il représente le changement. Qu’est-ce que j’ai pu le chercher celui-là ! Sauf qu’à force de regarder à l’extérieur, j’en oubliais de constater que c’était en moi qu’il se passait. Ouaip ! J’ai fini par le comprendre. C’est bizarre et en même temps c’est libérateur.

Je rajoute à ça, tous ces petits trucs tels que les formes de nuages (des coeurs, une plume que vous pouvez admirer sur la photo juste plus haut – non ce n’est point un montage), les arcs-en-ciel, les chansons même. Bref, tout cela m’a fait comprendre tellement de choses. C’est fabuleux finalement. Quoi ? Ouvrez vos yeux et sortez les bouchons de vos oreilles et soyez attentifs. Peut-être que vous verrez les choses autrement. Qui sait… En tout cas, pour ma part, c’est devenu une évidence : l’écriture est c’est ma « dope » !

The copycat

Oh purée ! Celle-là, ce qu’elle a pu me rendre dingue ! Nan mais sérieux ! Je ne vais pas vous refaire tout un scénario là-dessus. Vous pouvez toujours allez voir (ou revoir) mon article sur le sujet. Je me pose juste une question. Va-t-elle faire son bilan après le mien et dire qu’elle ne va pas faire les choses comme tout le monde ? Mouhahaha ! No panic ! J’en rit et je suis zen. Elle ne pourra être moi. J’ai pris les devants et le reste…

Mon activité

Allez un chouilla quand même. Ben oui quand même. Il se trouve que j’ai créé deux offres. La première s’intitule « Sortez de vos coquilles« . Une offre spécialement conçue pour les ebooks. Une première partie concerne la correction, la seconde pour les paresseux d’écriture. L’autre offre, « Réseau’nexion« , consiste à publier vos contenus sur les réseaux. Il vous suffit d’aller les consulter pour en savoir davantage. Oué, je vais pas tout vous rabâcher quand même.

Au-delà de ça, j’ai fait un autre saut. Celui de passer du virtuel au réel. Mazette ! Une nouvelle sortie de ma bulle. Pas si compliqué que ça finalement. Je me demande pourquoi on a toujours peur. Quand t’y repense après, tout un monde pour rien. Autant vous dire que j’en ris maintenant.

Mes moteurs

Je n’allais certainement pas oublier un détail important. Mes moteurs, ce sont ces personnes qui sont toujours là lorsque j’en ai besoin. Je dois dire qu’ils ont été plus que présents. Je parle bien évidemment de mes « Vrais ». Ma Barrée préférée, the Coupain, Miss Coup de pieds au « Bip », le Jedi, Miss Tuyaux, etc… Oui, ils ont chacun un p’tit nom amical. Ils sont là, pour la plupart, depuis le début de mon aventure. C’est pourquoi je les z’aimeuh.

Je n’oublie pas ma famille que je remercie infiniment. Of course ! Ils ne ratent jamais une occasion pour me soutenir et m’encourager. Je retiens un truc que mon cher papa m’a dit ce Noël : Ne laisse pas tomber l’écriture, qui sait, un jour tu pourrais recevoir le « Prix Goncourt » et qui sait aussi, tu vas certainement exceller dans ton activité. Oui qui sait… Je pourrais surprendre…

Voilà. Je pense avoir fait le tour de cette année qui vient de s’écouler. Je ne vous ai certes pas tout révélé. Ce n’est qu’une infime partie des révélations. C’est bien de laisser planer le mystère. J’ai décidé de ne plus rien planifier, ne plus me fixer d’objectifs (sauf les rendez-vous et les missions, of course). En tout cas c’est décidé, je vais faire ressortir ce côté spontané qui m’appartient. Après tout, c’est sympa les surprises. Non ?

Je vous dis à très bientôt.

Cet article vous a plu ? Alors partagez-le !

2 réflexions au sujet de « Dans mes coulisses de 2018 »

  1. Salut Sonia, belle et somptueuse année 2019 vers ton chemin de vie. Ton message est sympa. L’important pour ma part, c est de réagir selon ses propres motivations engagées avec maturité … au plaisir d échanger …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.