Je sors du cadre

Publié le Publié dans Mon avancée

 

 

Ça y est… Je l’ai fait ! J’ai fini par envoyer mon dossier d’immatriculation. Et oui, mon mental a eu le dessus sur mon pouce et mon index. Il leur a fait lâcher l’enveloppe et elle est tombée dans la boîte postale.

Pfiou ! Grand moment d’émotion… J’en vois déjà sourire… Je vous répondrai juste que le jour où vous surpasserez votre peur, croyez-moi, vous comprendrez…

Mais pourquoi ai-je mis tellement de temps pour me décider ? La peur de me jeter réellement dans le vif du sujet certes, mais pas que…

Et non… Annoncer son retour est une chose, mais le représenter en est une autre… Alors forcément, moi qui suis une « torture l’âme » dans toute sa splendeur (et encore j’ai beaucoup travaillé là-dessus), vous vous doutez bien que sur le coup je ne savais pas vraiment comment faire.
J’y ai pas mal réfléchi et le fait de ne pas trouver m’a rendu quelque peu « malade ».

J’ai fini par prendre une feuille… J’ai commencé par noter tout ce que je ne devais plus faire… Un bon début en soi, n’est-ce pas ?
Puis, une question m’a traversé l’esprit… Avais-je vraiment montré quel était le but de ma petite entreprise ? Et bien figurez-vous que non… Je me suis rendue compte que ce n’était pas vraiment clair.
Pourtant mon projet, tel que je l’avais présenté, lui l’était. Mais alors pourquoi ne l’avais-je pas tourné en ce sens ?

Bon, je vous avoue que, le fait d’avoir trouvé le problème, m’a quelque peu soulagée. Mais après ? Oui après !

Mon travail était loin d’être terminé…  Et me voilà encore une fois à me « triturer » le cerveau… (Ouais, je sais, c’est une habitude chez moi, mais je vous ai dit, j’y travaille).

Que devais-je faire pour ne plus reproduire cette erreur ? Comment allais-je représenter mon projet ? Et là… Paf !

 

La révélation ! Et pourquoi je ne réinventerais pas mon job ? (Au passage un p’tit clin d’oeil, et merci Lyvia ainsi que la communauté). Tout partait de là…

Finalement, qu’avais-je fait la première fois ? Hum… Ne cherchons pas midi à 14 heures… Je m’étais simplement basée sur les autres sans même penser à ce que Moi, oui Moi, voulait vraiment présenter… Quelles étaient mes priorités ? Que fallait-il que je fasse pour sortir du lot…

Sortir du lot ou maintenant je préfère plutôt dire « sortir du cadre » !!! Ben oui… Vous ne trouvez pas que Secrétaire indépendante ça fait trop cliché ? Ben Moi (oui encore Moi) je trouve que oui… Oups ! Je crois que je vous en ai déjà un peu trop dit…

Et ouais, je ne vous en dirai pas davantage… Car vous le savez déjà, j’aime faire planer le mystère…

Et vous voulez encore plus de suspense ??? J’ai déjà un autre projet en cours… Et celui-là, il me tient vraiment, mais vraiment à coeur… Mon rêve… (car comme tout le monde j’en ai hein ?). Vous voulez savoir ?

 

Tout est là-dedans… Certains le savent déjà, mais je sais que je peux compter sur leur discrétion pour ne pas révéler mon petit secret… Car pour celui-là, et bien, il va falloir juste encore bien patienter, car ce n’est pas pour demain… Non non…

Et je terminerai par une petite citation (ça aussi vous le savez, c’est une de mes petites habitudes), que j’ai déjà très largement partagé mais que j’aime beaucoup.

On nous apprend à compter les secondes, les minutes, les heures, les jours, les années…
Mais personne ne nous explique la valeur d’un instant.

(Donato Carrisi)

Cet article vous a plu ? Alors partagez-le !

4 réflexions au sujet de « Je sors du cadre »

  1. Bravo, j’aime ton authenticité quand tu écris, j’ai l’impression que tu me parles en face à face. Oui je vois la « peur quand tu as lâche ta lettre 😉 j’ai eu la même sensatio quand j’ai acheté mon site,jeme suis dit » merde ! J’ai plus choix, je dois avancer dans mon projet ». Mais quel est ton rêve Sonia ? Le grand, le vrai? Merci pour tes articles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *