Ma p'tite humeur

Combien ça coûte ?

Ces derniers temps, je travaille sur une chose : mon rapport à l’argent. Ça vous parle ? Il se trouve que je me braque lorsque l’on me demande : Combien ça coûte ? Et ce avant même que je parle de ce que je peux proposer et ce que cela pourra apporter. À croire que ce qui importe vraiment c’est de payer à ras les pâquerettes quels que soient le service et son contenant. Mais euh… Si je veux des pâquerettes, je vais dans mon jardin. Ouais je sais, ce n’est plus la saison. Bref. J’ai fait un petit point sur les clients.

Le client qui te fait perdre…

Une première approche par téléphone a eu lieu. Nous avons échangé sur ses besoins et j’ai constaté que j’étais en capacité d’y répondre. Il ne trouvait personne et j’étais sa « sauveuse ». Un entretien visuel a complété cet appel. Ça a matché de suite. L’affaire était dans le sac. Il restait l’étape du devis qui a été accepté selon le service et le tarif qui avaient été convenus. J’étais ravie. Je venais de décrocher un nouveau client.

J’ai commencé ma mission sans me soucier de quoi que ce soit. Premier acte, nickel. Le client était satisfait. Au fil du temps, je recevais les éléments le week-end à exécuter pour le lundi. La première fois, je l’ai exceptionnellement fait. Le problème, c’est que cela devenait une habitude. J’ai fini par dire stop en expliquant que j’avais mes propres occupations en fin de semaine. Sauf qu’il a continué en m’envoyant des éléments à exécuter le jour même. Euh… Je veux bien que le client soit roi, mais je ne peux être de suite à sa disposition sachant que j’avais d’autres clients. J’ai dû lui expliquer que je ne pouvais pas m’exécuter selon sa guise.

Il restait un crédit. Sauf qu’il a voulu que ce crédit soit modifié par un service qui n’avait absolument rien à voir avec celui demandé et carrément pas de ma compétence. Cela ne rentrait plus en ligne de compte avec la somme demandée et il y aurait un surcoût. Ben non, je devais l’offrir. L’offrir ? Avec tout le temps que j’avais déjà passé sur le reste ? Sérieux ? Hors de question ! C’était trop. Depuis silence radio et c’est bien mieux comme ça.

Le client sympathique

Je venais d’être recommandée par une consœur. Forcément, j’ai contacté la personne. Je n’ai même pas eu le temps de me présenter, car savait déjà qui j’étais. Elle m’a expliqué ce qu’elle attendait de moi. Of course, je pouvais très largement lui apporter ce qu’elle attendait. Puis nous arrivons à ce fameux talon d’Achille : le tarif ! Ma foi, elle m’annonce celui de ma consœur qui est un peu en dessous du mien. Je lui annonce mon prix en enchaînant que je pouvais m’aligner à celui de ma comparse. Ouais, je sais, erreur de débutante… Ben non ! Cette personne ne voulait absolument pas que je change mes tarifs et qu’il était normal qu’elle l’accepte.

J’y croyais pas. Enfin quelqu’un qui ne mendiait pas ! Et hop ! C’était acté ! Une fois les supports reçus, je me mettais au travail. Pas de conditions, pas de délais courts, juste un mail pour annoncer la fin du boulot. Si j’avais des questions, je pouvais le faire à n’importe quel moment.

Une fois, la tâche accomplie, je l’ai bien évidemment signalé au client. Le lendemain, je recevais un sms me signalant que j’avais omis d’envoyer la facture et qu’il serait dommage que je ne sois pas payée au plus vite au vu de la qualité de mon travail. Waouh ! C’était bien la première fois, qu’un client était pressé de me régler. Je ne me suis donc pas fait prié. Dans la foulée, le virement fut lancé. Et un dernier message de remerciements et qu’il était évident qu’elle penserait à moi lorsque l’on demanderait une recommandation. Je lui ai exprimé toute ma gratitude.

Je finirai par ce client…

… Ce client que tu crois qu’il n’existe carrément pas. Et pourtant.

Un jour, je signalais juste un manque sur un support à un de mes contacts de réseau. Je lui explique qu’il s’agit d’une obligation et que sans cela, il se pourrait qu’il soit un peu hors-la-loi. Ni plus, ni moins. Juste le fait d’apporter un conseil comme je le fais souvent, parce que oui, un peu d’aide ou une simple information est toujours agréable à recevoir. N’est-ce pas ?

Tenez-vous bien, ce contact est revenu vers moi afin qu’il soit en norme point de vue réglementation. Bingo ! Vous vous doutez bien, que j’étais plus que contente et que j’ai bien pu réaliser cette tâche étant donné que je lui avais soufflé sa faille.

J’ai oublié l’essentiel. Le must mes amis. Bah oui ! Vous en connaissez beaucoup des clients qui vous payent avant même que vous n’ayez commencé ? Ouaip ! J’ai eu la surprise d’avoir un chèque dans ma boîte aux lettres. Tout ça parce qu’il avait entièrement confiance en moi. Pfff pfff pfff. Trop j’étais honorée !

Maintenant ma boulette à moi…

Parce que oui, des erreurs, j’en fais aussi et je n’ai absolument aucune honte à le dire. Plus maintenant en tout cas. Une erreur est loin d’être une tare, bien au contraire. À partir du moment, que tu comprends où tu as merdé et que tu peux prendre une autre direction, c’est plus que bénéfique.

Récemment, j’ai décidé d’approfondir certaines de mes connaissances, pour pouvoir améliorer mes futurs projets. C’est pourquoi, j’ai cherché des programmes susceptibles de correspondre à mes attentes. j’ai fini par en trouver trois. Le dilemme. Lequel choisir ? J’ai étudié chacun des programmes en profondeur. Ils étaient tous intéressants, même qu’un m’a attiré de suite. Cependant, pécuniairement, ça m’a quelque peu freiné. J’ai finalement opté pour celui qui était moins cher. 

Une fois les éléments téléchargés, j’ai commencé par lire les différents fichiers puis j’ai visionné les vidéos. J’ai aussi adhéré au groupe de soutien pour éviter de flancher et surtout pour avancer. Vous voulez que je vous dise ? Quelle déception j’ai pu avoir !!!

En fait, il y avait beaucoup de liens qui vous dirigeait vers d’autres sites. Concernant les vidéos, il s’agissait essentiellement d’anecdotes sur la personne qui avait conçu le programme, rien qui pouvait vous aiguiller vous. Et le groupe… Euh… Je trouve que l’admin n’est quasi jamais présente. Même pas d’accueil, même pas de filtres pour éviter les intrusions. On poste quand on veut et ce qu’on veut. Mais le truc qui m’a exaspéré c’est les apparitions pour t’informer du programme pour passer à la vitesse supérieure… Sans déc ! Au vu de ma grande déception, même pas en rêve je vais plus loin !

Ce à quoi je veux en venir

Vous vous demandez certainement où je veux en venir. Ce n’est pas compliqué. Je voudrais simplement attirer votre attention sur ce que vous voulez vraiment quand vous faites appel à quelqu’un. Lorsque vous avez un besoin sur quoi est-il important de s’arrêter ? Un produit d’une certaine qualité en vue de vous satisfaire ou un juste un prix sachant que le résultat n’est forcément pas ce à quoi vous vous attendez ?

Je vais encore rajouter une chose. Lorsque vous contactez quelqu’un, dites-lui tout de suite quelles sont réellement vos attentes afin d’éviter une perte de temps inutile aussi bien pour l’un que pour l’autre et surtout du stress. Nan parce que c’est bien beau d’être sympa et tout et tout, mais si vous déviez de qui a été conclu au départ et sachant que l’entrepreneur auquel vous avez fait vous a fait un tarif préférentiel, là aussi, ne vous attendez pas non plus à un dénouement concluant. Vous croyez sincèrement qu’il peut encore avoir de la gratuité après tout ça ?

Voilà. J’avais simplement juste envie de vous partager mon ressenti suite à mes avancées sur le sujet. Je vous quitterai sur la même question qu’au départ : combien ça coûte ?
Je vous laisse à vos réflexions tout en sachant qu’elles m’intéressent. Donc n’hésitez pas.
See you soon

Cet article vous a plu ? Alors partagez-le !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.